Haydée ​Savricouty​ ( Laydee Haydée ) -La musique dans la peau.


Ce serait beaucoup trop simpliste de dire qu’elle a une belle voix. Non ! Elle représente bien plus : elle est un symbole. C’est l’histoire d’une battante qui malgré les obstacles n’a cessé de croire en elle. Tout commence à l’île Maurice, plus précisément à Cité Malherbe, d’où elle est originaire. Petite, elle ne se doutait guère que la musique deviendrait sa passion, encore moins qu’elle allait y faire carrière. Pourtant, il y avait des signes. Les premiers à l’avoir initiée à ce monde, sont nuls autres que les membres de sa famille. Son père, qu’elle nous décrit comme un grand mélomane, ne manquait jamais l’occasion de mettre la musique à fond et de faire trembler la maison ; elle avait également pour habitude de chanter des chants religieux avec sa grande sœur. Puis vint le jour où elle finit par attraper ce virus musical. De nature timide, elle profite de ses moments solitaires à la maison pour chanter ; elle se découvre très vite une passion, mais surtout, elle réalise que chanter l’aide à s’exprimer. 1996, son plus beau Noël. C’est lors d’un événement organisé à l’occasion de Noël que ses proches et amis l'entendent chanter pour la première fois. Animatrice pour l’occasion, l’envie de chanter prend le dessus. Elle délaisse son rôle d’animatrice pour celui de chanteuse et enchaîne les tubes de Bob Marley, Cranberries et de sa chanteuse préférée;Tracy Chapman. À la fin de l'événement, elle reçoit les félicitations de tous. Certains, surpris lui disaient même : « On ne savait pas que tu avais une voix »… Mais en cette soirée, elle va surtout se faire remarquer par les membres du groupe Alpha Sound, qui l’invitent à se joindre à eux en tant que choriste. Elle aura l’occasion d'enchaîner plusieurs collaborations, notamment avec le groupe Gitan de Robin Raboude. Même si elle décrit ses expériences de choriste comme belles, puisqu’elle a eu la chance d’accompagner plusieurs artistes mauriciens de renom (OSB, Menwar, Gangsta Beach entre autres), son souhait le plus cher est de devenir chanteuse principale. Malheureusement pour Haydee, les portes ne s’ouvrent pas. Plusieurs facteurs en sont la raison ; entre autres, le fait que cela reste difficile pour une femme de percer dans le milieu du Reggae. Partir pour mieux revenir. Elle décide de changer d’orientation et se dirige vers la danse, à la recherche d’une école afin d’en apprendre les bases. Elle fait la connaissance de Stephen Bongarçon, danseur contemporain et fondateur de la société SR Dance. Après plusieurs prestations, sur des chansons d’artistes locaux, comme Hallelujah et la rivière Tanier, elle arrive à convaincre Stephen qui l’engage comme danseuse en vue de se produire à l'hôtel. Mais comme en 1996, l’envie de chanter va vite reprendre le dessus. C'était pendant un spectacle, à l’occasion de Sofe Ravann au Caudan Waterfront. Faisant toujours partie de la troupe SR Dance, elle ne peut s'empêcher de chanter tout en exécutant ses pas de danse. Même si le public ne l’entend pas, sa voix ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. L’ayant entendu chanter, elle reçoit des compliments de la part du chanteur Jean-Alain Résidu, qui lui dit qu’elle a une très belle voix. Après cet épisode, elle ne peut plus nier que son destin est bien de devenir chanteuse. Elle tente sa chance auprès de l'hôtel, qui lui octroie le contrat afin de s’y produire. L’aventure Réunionnaise. Mais contre toute attente, c’est à l'île sœur que son rêve d’une carrière professionnelle va commencer. Elle entend parler, par l'intermédiaire de deux amis danseurs, travaillant à la Réunion, qu’un producteur recherchait une chanteuse afin de produire un album de reprise. Une opportunité en or, elle décide de saisir sa chance. Après plusieurs entretiens avec le producteur, ils lui proposent un album Reggae en solo. Son tout premier album s’intitule Freedom, et bien qu’elle ne soit pas responsable du choix du titre, celui-ci lui ressemble, puisqu’il résume parfaitement son parcours : elle a enfin atteint une indépendance musicale, une liberté, surtout que cela signifie la fin de sa quête. Elle est maintenant chanteuse principale. Le public Réunionnais l’adopte et la presse la surnomme même ‘’ La Princesse du Reggae ’’. Cela ne fait aucun doute que l'île de la Réunion a su reconnaître son talent. Elle est invitée à se produire sur scène lors de concerts, comme celui de Nuttea dont elle a fait la première partie, et lors d’événements comme la finale de Miss Réunion, présentée par Julien Lepers. Elle n’oublie pas son île, ses racines. Elle prend la direction de l’Europe, précisément la France, en vue de réaliser son rêve d’une carrière internationale. Haydée a un nouveau projet,son souhait est de s’entourer de gens qui pourront l’aider, afin d'être certaine celui-ci soit une réussite. Coup du destin, elle rencontre un arrangeur de son, qui est également celui du chanteur reggae d’origine Ivoirienne, Ismael Issac. Cette nouvelle collaboration donnera naissance au single Requiem for Ocean Indien,sorti sur un ​disque vinyl de ​45 tours, ​ et est un hommage ​ aux artistes mauriciens aujourd’hui décédés : ​Kaya, Berger Agathe et Ras Tilang. On retrouve le même titre sur son EP de 5 titres, ​Fam L’Univers, ​ la chanson portant le même titre que L’ ​EP ​ et se veut d’être un hommage aux femmes.

Elle n’oublie pas son île natale, et revient dès qu’elle le peut ; d’ailleurs le public mauricien a pu la voir sur scène lors du festival Reggae Donn Sa 100% Fam et le Festival Kreol.

Plus récemment,le 8 Décembre dernier,elle a fait la première partie du concert de Menwar à l’occasion de la sortie de son nouvel album.

Pour conclure cet article, nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur pour ses projets d’avenir, et nous vous invitons à la suivre ; http://www.haydeemusic.com/ et sur Facebook ; https://www.facebook.com/HaydeeLaydee/

A DECOUVRIR

SUPPORT

Nos Annonceurs partenaires

REJOINGEZ NOUS SUR

  • Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle