LE POUVOIR DE LA PENSEE

Lors de nos séances de rééducation, je reste stupéfait de l’efficacité de certaines méthodes notamment celles faisant appel aux pouvoirs de la pensée. Il est bien de rappeler que pour pratiquer ces séances, il nécessite un bagage de connaissances anatomiques et biomécanique mais aussi savoir identifier l’état mental du patient, ou il en est, sa perception, ses appréhensions et sa force de persévérance L’aspect anatomique et physiologique admet une certaine prédiction, par contre l’aspect mental reste un terrain pleins de surprises et demande parfois de l’improvisation et beaucoup d’empathie. Le cas de Mr B. venu nous voir pour une rupture totale du tendon achilléen affichait un moral au plus bas, découragé de son état et sceptique sur ses chances de guérison et la possibilité de reprendre ses activités sportives comme avant; Nous l’avons fait assister à une séance d’entrainement des athlètes portant divers handicaps, physiques pour certains et mentaux pour d’autres. Ces athlètes, encadrés par leur préparateur physiques à la gym I-Motion, accomplissent des gestes exceptionnels et font preuve d’un courage exemplaire qui ferait pâlir plus d’un sportif valide. Mr B. Assistant bouche bée a ce ‘spectacle’ édifiant a eu sa minute de remise en question, cette prise de conscience lui a permis de balayer toute pensées négatives et autres éléments ‘demotivateur’s de son esprit, lui redonnant foi en ses chances de succès et des capacités incroyables du corps humain. Le pouvoir du mental est un atout majeur pour toute reconstruction surtout suite à un échec ou une blessure. Autres cas intéressant est celui de G. avec qui nous avons appliqué l’IMV (Imagerie Motrice Visuelle). Nous l’avons convaincu de commencer sa rééducation très tôt, suite à une fracture Tibia/péroné; étant toujours limité dans ses mouvements à ce moment, nous l’avons plongé dans son univers sportif par la pensée. Pourtant immobilisé sur une table de massage on l’emmenait à imaginer son mouvement technique lors d’un échange au squash en allant chercher une balle nécessitant un « Lunge » en avant contractant ainsi chaque muscle nécessaire à ce mouvement; Pendant ce temps les quelques manipulations effectuées ainsi qu’un travail de respiration allait emmener le patient à engager des

muscles jusque-là endormi puisqu’immobilisé, tout en assurant zéro mouvement qui pourrait aggraver ses blessures. Résultat concluant pour un gain de temps considérable avec une séance musclé mais sans risque impliquant très peu de mouvements physiques. Là ou d’autres conseillait de rester immobile et d’attendre patiemment une ‘soudure’ de ces os, le travail par la pensée a permis d’attaquer une rééducation efficace et rapide.

« Votre pire ennemi ne peut pas vous blesser autant que vos pensées. Mais une fois maitrisée, personne ne vous aidera autant que vos pensées.»

Bouddha Texte ; Ugo Dalais Article sponsorisé par I-motion gym www.imotiongym.com

A DECOUVRIR

SUPPORT

Nos Annonceurs partenaires

REJOINGEZ NOUS SUR

  • Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle